Le stress psychologique est un stress dû aux réactions d’un plongeur pensant percevoir une menace dans son environnement, y compris détectant de possibles préjudices corporels ou menaces pour la confiance en soi. Les convictions et attitudes du plongeur jouent un rôle majeur sur le stress psychologique de celui-ci.

Cette forme de stress résulte souvent de stress physique. Par exemple, un plongeur peut devenir très fatigué après un long moment à nager ou en combattant une de ces peurs, qu’il pourrait ne pas réussir à retourner jusqu’au bateau ou encore manquer d’air avant la fin de sa plongée. L’épuisement, qui peut amener le plongeur à demander de l’air plus rapidement que ce que son régulateur ne peut en fournir, peut se retrouver confronter à ses peurs de manquer d’air ou de suffocation. N’importe quelle forme de stress physique peut provoquer du stress psychologique si il entraîne de la peur ou de l'anxiété concernant peu importe ce que le plongeur peut se retrouver à gérer face à une situation inhabituelle.

Le stress psychologique peut aussi impliquer des réactions internes, incluant une charge excessive d’actions (le plongeur essaie d’en faire trop à la fois), une pression de la part de ses camarades ou encore la perception qu’une plongée à Bali est au-dessus des capacités d’un plongeur. Le stress psychologique peut aussi arriver lorsque, à cause de la distance parcourue ou de l’argent dépensé, un plongeur se met lui même une pression supplémentaire pour sa plongée à Bali alors qu’il ne devrait pas.