Le stress physique est produit par les forces exercées sur le corps du plongeur lorsqu’elles approchent ou excèdent ses limites physiques. Les conséquences de ce stress sont le refroidissement du corps, le mal de mer, narcose à l’azote, fatigue, pathologie ou blessures, consommation de drogues ou d’alcools, inconfort et réduction de la mobilité causée par le mauvais ajustement de l’équipement. Ce stress peut aussi provenir de la condition physique du plongeur ; par exemple, une longue marche en étant tout équipé va moins stressé un plongeur en bonne condition plutôt qu’une personne ne faisant pas d’exercices régulièrement.
 

En eau froide, un plongeur en combinaison peut développer de l’hypothermie après une longue période en plongée alors que d’un autre côté quelqu’un dans un combinaison sèche n’en souffrira pas. Les facteurs de stress qui peuvent affecter un plongeur un jour peuvent en créer de nouveaux le jour d’après. Par exemple, un plongeur peut être capable d’effectuer une nage de longue durée sans difficulté mais peut par la suite développer des crampes aux jambes dû tout une déshydratation partielle.