Le stress physique peut aussi être plus subtil, comme un masque qui fuit continuellement et met le plongeur dans une situation inconfortable causant une pression sur les sinus. Les désagréments tels que celui-ci peuvent distraire le plongeur, en causant parfois de la déconcentration et l’obligeant à négliger des facteurs extérieurs importants, qui peuvent ensuite mener à un plus grave problème.

Il n’y a aucun moyen d’éliminer la plupart des potentielles causes de stress physique causés lors d’une plongée par l’environnement de cette plongée comme le froid, la marche sur la plage, un bateau en marche, une longue distance à nager jusqu’au site de plongée à Bali. Prévenir ce stress plutôt que de mentir au plongeur qui par exemple porte une protection convenable, est en bonne forme physique, ne prend aucun traitement médical, ou est capable de nager sur longues distances à un rythme détendu. Si des conditions existent au-delà des capacités physiques du plongeur, celui-ci devra annuler sa plongée à Bali. De plus, en tant que plongeur sauveteur PADI, réaliser au préalable qu’un plongeur (incluant vous même) peut ne pas se rendre compte qu’il va devoir pousser voire aller au-delà de ses capacités physiques jusqu’à un stress excessif est primordial. Le premier danger avec le stress physique étant, de ce fait, est de ne pas en reconnaître ses effets.