Les signes de manifestation du stress peuvent être subtils ou évidents, ils peuvent aussi être confondu avec des comportements qui n’ont rien à voir avec le stress.

Par exemple, supposons que vous apercevez un plongeur avec les bras repliés sur lui-même avant votre plongée à Bali. Vous devez vous assurer qu’il n’est pas froid (stress physique) en notant quels vêtements celui-ci est en train de porter, surtout s’il tremble. Ce que vous voyez peut confirmer ou réfuter vos suspicions, mai la chose la plus simple à faire est de demander au plongeur s’il a froid.

Le stress psychologique se manifeste souvent par un changement de comportement ; par exemple, un plongeur bavard peut devenir silencieux et renfermé, alors qu’un plongeur réservé peut devenir babil et poser beaucoup de questions. Un plongeur expérimentant un stress psychologique avant sa plongée à Bali peut rire, être en colère ou procrastiner et remettre sa plongée à Bali à plus tard. Sous l’eau, surveillez les changements dans les capacités de base, comme une respiration accélérée, des complications avec l’équipement, l’utilisation des mains ou encore une mauvaise utilisation des palmes. Un plongeur proche de la crise de panique et dont la perception se rétrécie peut ne pas répondre aux signaux lancé par vous ou les autres plongeurs vous accompagnant. A la surface, un plongeur très stressé va surement retirer son régulateur à oxygène et son masque (rejet de l’équipement), et remonter rapidement à la surface avec des bouteilles vides et des poids toujours en place: un tel plongeur est au bord de la totale crise de panique.