L’oxygène de secours vient de réservoirs de différentes tailles, et à l’international, vous rencontrerez aussi différentes configurations de valves. De ce fait, c’est une bonne idée de vérifier les standards locaux quand vous voyagez. Idéalement, prenez-en un assez gros pour garder un patient sous oxygène pur jusqu’à ce que les secours médicaux arrivent. De plus, les destins destinations de plongée les plus lointaines rendront surement cela impraticable voir impossible ; transportez autant d’oxygène que vous le pouvez raisonnablement. Un peu d’oxygène reste toujours mieux que pas du tout. Pour des objectifs principaux de plongée, 637 litres d’oxygène (22.5 pieds cube ; même les pays aux systèmes impériaux mesurent en général l’oxygène médical en litres), peut être prévu pour approximativement 40 à 50 minutes de plongée, dépendant si il est utilisé en flot continu ou à l’aide d’une unité de valve à la demande non-substantive.

Tout comme votre kit d’aide de premiers secours, votre équipement d’oxygène a besoin d’un étui pouvant résister aux rigueurs de la plongée, idéalement une où vous pouvez ranger tout votre équipement de plongée prêt à être utilisé. Les systèmes d’oxygène pour plongeurs les disponibles et commercialisés sont vendu avec un étui approprié. La plupart des compagnies aériennes ne vous laisseront pas voyager avec une bouteille d’oxygène pressurisée. Si votre destination est susceptible de ne pas avoir d’oxygène à disposition (i.e., destinations lointaines ne bénéficiant pas de nombreux centres de plongée), vous pouvez aussi prendre un système incluant tout l’équipement nécessaire hormis le réservoir d’oxygène. Vous pourrez, à la place, louer directement vos réservoirs d’oxygène à destination et les ramener sur le site de plongée.