Posted by : Atlantis Team | Friday 23rd September 2016 | Plongée

Trucs et Astuces pour débuter en plongée

Une bonne condition physique

Quel que soit votre âge, la plongée nécessite une bonne condition physique. Elle est interdite aux femmes enceintes, mais pas seulement : certains états de santé, comme l’asthme, les problèmes nerveux, cardiaques, ou encore des antécédents de chirurgie des oreilles, nécessitent un avis médical préalable à la plongée (même pour un baptême). Alors, ne perdez pas de temps, et prévoyez votre consultation en amont !

 

Comment bien se nourrir avant une plongée ?

La plongée demande un gros effort physique à votre corps : privilégiez des sucres lents, comme les pâtes et le riz. Idéalement, consommez ces aliments la veille au soir de votre plongée, pour que la digestion soit terminée, et que la charge énergétique soit à son maximum pour les plongées du lendemain ! Evidemment, toujours éviter les plats trop lourds à digérer : une choucroute ou un cassoulet ne seront pas vos meilleurs amis…

Une petite fringale ? Pour prévenir une baisse d’énergie sous l’eau, n’hésitez pas à emporter avec vous un petit « en-cas », comme du lait concentré, en tube, et donc facile à consommer.

 

L’outillage du plongeur débutant

Une bonne plongée va de pair avec un bon équipement. En effet, c’est un des sports qui nécessite le plus d’équipement, et il est donc important de s’y familiariser.

Tout d’abord, le masque et les palmes. Préférez des palmes chaussantes, avec lesquelles vous porterez des chaussons. Vous aurez également besoin d’un détendeur, qui vous permettra de respirer l’air contenu dans votre bouteille (Plutôt indispensable…).

Ensuite, la combinaison : ne la négligez pas, car une bonne combinaison vous apportera confort et protection, et vous permettra de profiter pleinement de votre plongée, dans les meilleures conditions. Le gilet stabilisateur, à porter par-dessus votre combinaison, vous aidera à vous stabiliser, et avoir une meilleure flottabilité. Il sert également à fixer la bouteille et à ranger du  matériel.  Enfin, vous pouvez agrémenter votre attirail d’une paire de gants, qui vous protégera du froid, mais également des éléments qui vous entourerons sous l’eau.

 

Comment enfiler sans encombre votre combinaison de plongée ?

Le néoprène n’est pas votre meilleur ami ? Voici quelques astuces qui pourront vous être utiles…

-Badigeonnez vos jambes de savon liquide (biodégradable bien sûr), et en deux en trois mouvements, l’affaire sera réglée !

-Placez votre pied dans un sac plastique, ce qui vous permettra de faire glisser votre jambe dans la combinaison beaucoup plus facilement : le néoprène résistera moins à cette matière qu’à votre peau.

Besoin de quelques ajustements ? Une fois votre combinaison enfilée, demandez a quelqu’un de souffler dans votre manche, à partir du poignet : l’air décollera le néoprène de votre peau et vous pourrez vous mettre plus à l’aise et explorer les fonds marins en toute quiétude.

 

Comment enlever la buée de votre masque ?

Vous en avez assez de toute cette buée qui vous empêche d’admirer poissons et anémones colorés ? La solution est toute simple ! Tout d’abord, choisissez un masque adapté à votre visage, et ne serrez pas la sangle trop fortement. Ensuite, tout réside dans le bon nettoyage régulier de votre masque, même (et surtout) si il est neuf !

Une astuce efficace : crachez dans votre maque, et frottez en les vitres. Laissez reposer le plus de temps possible, rincez. Cette technique peut également s’effectuer avec de l’eau savonneuse, mais attention : choisissez un savon biodégradable, mère nature n’a pas à subir nos petits problèmes de buée…

 

L'équilibrage des oreilles : Qu’est-ce que c’est ?

Lors de votre immersion dans l’eau, la pression qui agit sur votre oreille externe augmente, comprimant ainsi la cavité d’air enfermé dans l’oreille moyenne. Celle-ci entre alors en « dépression », tirant sur les parois alentours, et plus particulièrement sur le tympan, dont les parois sont très souples. Cela provoque, dans la plupart des cas, une gêne. Cependant, il ne faut jamais atteindre le seuil de la douleur: l’oreille est un organe très fragile dont il faut prendre soin.

Pour ce faire, il existe en plongée la manœuvre d’« équilibrage des pressions », ou manœuvre de « Valsalva » : Pincez votre nez,  et expirez la bouche fermée, sans être brusques, comme si vous vous mouchiez. Même hors de l’eau, vous pouvez tester cette technique, vous sentirez un petit claquement dans vos oreilles.

Cet équilibrage doit s’effectuer tout au long de la plongée, le plus souvent possible, et plus particulièrement lorsque la profondeur augmente.

(D’ailleurs pensez à respecter un intervalle d’au moins 24h entre une plongée et un avion ou une sortie en montagne.)

 

 

 

 

 

Les signes indispensables pour débuter

Et oui, sous l’eau, la communication passe uniquement par des gestes. Il s’agit donc de connaitre ceux qui vous seront essentiels dès une première plongée, pour éviter à vos compagnons comme à vous de mauvaises interprétations : une bonne communication est indispensable !

ça ne va pasOn monteOn descend

 

 

Règles d’Or

-Respectez et prenez toujours en considération les indications de votre instructeur : La mer est un milieu hostile et parfois imprévisible.

-Respectez le milieu délicat qui vous entoure : nous devons avoir le moins d’impact possible sur la faune et la flore sous-marine, pour les préserver. Ne touchez rien, ne donnez pas de nourriture aux poissons et restez le plus possible éloigné des espèces que vous rencontrerez.

-Profitez ! La plongée sous-marine est un moment unique et vous fait entrer dans une autre dimension : ne vous laissez pas submerger par le stress, et admirez plutôt ce vaste monde qui vous entoure !

 

L'EQUIPE ATLANTIS.